L’entreprenariat social

L’entreprenariat Social, Kesako ?

Classiquement l’entrepreneur s’engage dans des activités lucratives et devient chef d’entreprise.

Depuis quelques années maintenant, une nouvelle catégorie d’entrepreneurs fait de plus en plus parler d’elle : Celle des entrepreneures sociaux.

Leurs entreprises n’ont pas une finalité lucrative (ou pas uniquement) mais une finalité sociale. Il s’agit pour eux, de répondre à des besoins sociaux peu ou pas couverts par le marché. Voici d’ailleurs la définition traduite de la Ashoka Foundation :

« Les entrepreneurs sociaux sont des individus apportant des solutions innovantes aux problématiques les plus urgentes de notre société. Ils sont ambitieux et persévérants. Ils s’attaquent aux problèmes sociaux majeurs et solutionnent par des idées nouvelles, pour un changement à grande échelle 

Plutôt que de laisser la résolution des enjeux sociaux aux gouvernements ou à certaines industries, les entrepreneurs sociaux trouvent les différentes problématiques et les règlent en changeant le système dans lequel il évolue, en partageant leur solution et en convainquant la société d’évoluer dans une direction différente.»

En résumé, l’entrepreneur social est un entrepreneur dont la mission, l’axe de l’entreprise, vise avant tout à répondre à un problème de grande importance pour la société. Il peut s’agir de création d’emploi, commerce équitable, protection de l’environnement, etc.

Pour l’entrepreneur social, la problématique choisie compose le cœur de son entreprise. Il utilisera celle-ci, ses connaissances et ses ressources pour atteindre cet objectif social plutôt que de maximiser ses profits

Mais attention, n’allez pas croire que les profits n’ont pas leur importance pour l’entrepreneur social Ce dernier comme tout entrepreneur aura des objectifs financiers et devra réaliser des profits pour survivre. Disons que l’entreprise social détient avant tout une mission sociale et qu’elle va se servir de ces ventes pour la réaliser. Donc plus l’entreprise sociale grandit, pus elle impacte de manière positive et importante sa communauté.

Ne confondez pas l’entrepreneur social avec l’entrepreneur responsable.  Ce dernier visera les profits mais intégrera des stratégies contribuant au développement durable pour donner un sens à ses pratiques (stratégies sociales, environnementales, de bonne gouvernance etc…)

L’entrepreneur responsable en mettant en avant ses objectifs liés au développement durable se démarquera d’une certaine concurrence et mettront cette recherche du profit en cohérence avec leurs idéaux.

Différence majeure donc : le premier mettra toute son expertise et ses ressources pour régler un problème sociétal. Le second construira son projet entrepreneurial avec un objectif de rentabilité en tête auquel il donnera une vocation responsable par la suite. Vous l’avez compris on peut être social et responsable mais l’inverse est-il vrai ?  qu’en pensez vous ?

Et vous ? Social ou responsable ?  quelle est votre problématique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *