« L’ascenseur émotionnel de l’entrepreneur »

Il y ce qu’on apprend dans les écoles, les structures de formations et il y a la réalité, la vraie vie de l’entrepreneur(e) avec ses hauts , ses bas, bref de vraies montagnes russes émotionnelles …

Du rire aux larmes, des larmes au rire, avec toutes les variantes de la peur, de l’angoisse, de l’incertitude mais aussi de la joie, du soulagement, de l’excitation et de la satisfaction à un détail près, c’est qu’une fois monté(e) dans le manège de l’entreprenariat, personne ne sait où et comment ça se finit …

Au départ, c’est une espèce d’excitation mélangée à une légère angoisse qui s’empare de nous : ça y est, décision est prise de se lancer, un nouveau projet, un nouveau défi mais vais je y arriver? est bien raisonnable? pas trop risqué?

On en parle aux proches, aux connaissances, ravi(e) de partager notre effusion et envie de se rassurer mais c’est là qu’apparaissent les craintes, la peur, pas vraiment la nôtre en fait mais celle que les autres projettent sur nous. C’est aussi le moment où l’étude des statistiques ( la plupart des créations d’activités ne dépassent pas les 3 ans) vient alimenter nos croyances limitantes. C’est le moment de sortir de sa zone de confort.

Vient ensuite le casse-tête de se faire accompagner ou pas (si vous vous êtes reconnu au dessus, on vous conseille fortement de le faire), d’établir son business plan, de trouver son expert comptable, mettre en place sa stratégie, une phase souvent longue, qui paraît ennuyeuse mais nécessaire. Cette période est donc souvent accompagnée de stress, de fatigue et parfois même de découragement.

Mais nous avons dépassé tout ça, ça y est nous sommes officiellement entrepreneur(e), une sorte d’euphorie s’empare de nous, tout se déroule bien, on communique, on met en place, on … mais attention l’euphorie peut s’avérer traitre si on ne la maîtrise pas. Elle peut instaurer une nouvelle zone de confort ou nous emporter (attention à la gestion des dépenses !).

L’aventure vous réussit? Soyez dans la gratitude mais ne faîtes pas de sur place.

Inversement, votre activité ne décolle pas, vous avez la tête sous l’eau? Tout était pourtant si beau sur le papier, mais rien ne se passe comme vous l’aviez prévu ! attention le découragement s’installe, et si on ne se reprend pas rapidement, la fin du voyage s’annonce, terminus abandon.

Si vous sentez que cette étape approche, alors c’est le moment de vous entourer d’autres entrepreneurs dynamiques qui sauront vous insuffler un nouveau souffle, partager avec vous leurs connaissances, c’est le moment de reprendre les bases , diagnostiquer les failles, vous faire accompagner dans votre gestion et/ou votre organisation. Prenez la balle au rebond ! vous vous souvenez du titre « l’ascenseur émotionnel… »?!

Toutes ces étapes se succèdent selon la vie de votre entreprise, lancement d’un nouveau produit ou service, fluctuation du marché etc… c’est le quotidien de l’entrepreneur(e) quel qu’il soit. Et comment apprécier les hauts si on n’a pas connu les bas? Sachez vous entourer avec les bonnes personnes, les bonnes énergies, discutez, échangez, demandez de l’aide si besoin, ne restez pas seul(e), faites vous confiance, croyez en vous et félicitations vous êtes un/une entrepreneur(e) !!!

Pour sortir de l’isolement, n’hésitez pas à venir pour une heure, une demi-journée ou une journée chez Cosy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *